0
Beauté

RENCONTRE AVEC UN CHAMPION

By 19 mai 2012février 5th, 2013No Comments

Aziz, quel est ton parcours ?

Comme tous les jeunes dequartiers d’antan, j’ai appris à jouer au foot dans les terrains vagues, jen’avais pas fait de formation au sein d’un club mais mon nom a commencé à faire
du bruit.A 16 ans, j’ai intégré leWAC, et tout s’est enchainé rapidement. En 1978, je faisais partie de l’équipenationale. Ma carrière a duré une vingtaine d’année. J’ai porté le maillot de
l’équipe nationale plus de 100 fois, j’ai participé à 4 coupes d’Afrique etj’ai joué 3 fois la demi-finale de la coupe d’Afrique, j’ai été consacré 2 foismeilleur joueur d’Afrique.

Quel est le meilleur moment de ta carrière ?

La coupe du monde 1986!

Et la coupe Mohamed V en1979, une coupe qui n’existe plus à laquelle participaient de grands clubs européens. J’ai eu l’honneur de jouer en tant que titulaire et marquer un but avec le WAC.

Ton meilleur but?

Les gens pensent souvent à la lucarne contre Marseille en finale de Coupe de France. Il y a eu beaucoup de buts importants mais celui-ci avait une portée émotionnelle également. Il faut savoir que l’équipe du Matra Racing se trouvait à un moment très dur de son histoire, notre président, Lagardère, et l’ensemble des têtes de jeu avait quitté l’équipe, on n’était plus que 3 « cadres » de l’ancienne équipe, affrontant l’OM, alors championne d’Europe.

Pourquoi avais-tu intégré le WAC?

Le Club a été fondé en 1937 en plein Medina avant l’Indépendance. Il représente le club de la Résistance, c’était le seul club qui ne comprenait que des joueurs marocains.
C’est mon club de coeur.

Comment expliques-tu qu’il n’y ait plus de joueurs issus du championnat qui font une belle carrière à l’étranger ?

Aujourd’hui malheureusement, il n’y a plus de terrains vagues ou de terrains de jeux au sein des quartiers résidentiels. Aussi, il n’y a pas de centre de formation au centre propre du terme et les clubs de formation tel que ceux du WAC ou du Raja restent inaccessibles financièrement et géographiquement pour les jeunes des quartiers populaires. Les talents existent mais n’ont plus l’occasion et les moyens de développer leurs potentiels.

Et puis on est déçu du jeu de l’équipe nationale. Aujourd’hui on pense que les joueurs passe plus de temps à faire les beaux qu’à s’entrainer …

Notre championnat est aux balbutiements du professionnalisme et beaucoup de joueurs qui ont été appelés à la CAN manquaient de fraîcheur physique.Pour ce qui est de l’aspect physique, aujourd’hui cela prend une place importante dans la culture footballistique au niveau international. Moi, je pense qu’un joueur de foot est un artiste qui doit rester présentable dans le terrain ou en dehors, car il est un modèle pour les jeunes.

Pourtant, aujourd’hui les footballeurs marocains ne sont pas mis en avant du moins pas à l’échelle de stars pour représenter un modèle et les encourager à se surpasser.

Au Maroc, on n’a pas cette notion de star system… Dans l’absolu, l’influence de la jeune génération passe par la communication. Moi j’aime aller à leur rencontre et discuter, et effectivement, cela reste une initiative individuelle. Au final, ici, il faut vouloir faire des actions bénévoles pour impacter les jeunes.

Quelle est ton actualité ?

Je suis membre exécutif de la Fondation Mohamed VI pour les champions sportifs qui a pour vocation de soutenir les anciens sportifs nationaux en situation de difficulté.

Et puis ces 3 dernières années, j’ai fait beaucoup de télé en relation avec le foot et aussi des séries où j’ai pu exploiter mon côté artistique, très souvent à titre bénévole.

Effectivement tu es un passionné de musique.

Je suis un amateur de Oud, la musique prend une place importante dans ma vie, surtout que ma femme et l’un de mes enfants jouent aussi au piano. La musique m’a toujours guidé dans
ma vie.

 

Ok, maintenant il faut absolument que tu nous révèles le secret de ta « conservation ». On sait tous que tu prends énormément soin de toi ! J

En fin de carrière, la transition est souvent difficile pour les athlètes et je ne voulais absolument pas prendre du poids. J’ai donc pris de bonnes habitudes. Je prends 3 repas par jour, je ne mange jamais après 20h.

Et puis, j’avoue que j’ai des recettes traditionnelles pour l’entretien de ma peau 🙂

Au p’tit déj, je prends du pain complet avec de l’huile d’olive, de l’huile d’argan, le beurre traditionnel et du miel.

Puis je mets une crème du jour avant de sortir et le soir je mets de l’huile d’argan sur mon visage. Voilà vous savez tout maintenant !

 

Leave a Reply

Ouvrir chat
1
Besoin d'aide?
Bonjour,
Comment puis-je vous aider?